Le mot du Maire

 

Election du Maire et des adjoints
Villemagne l’Argentière

 

 Bonsoir à toutes les villemagnaises, à tous les villemagnais ainsi qu’à toutes les personnes qui se sont déplacées en cette soirée du 3 Juillet

 

Très honoré de la charge qui vient de m’être confiée, je voudrais en ce soir remercier toutes les personnes qui nous ont soutenus, tous les conseillers municipaux ici présents dans leur individualité hors de tout clivage, tous ceux qui de près ou de loin nous ont fait confiance.
L’heure des joutes électorales étant terminée nous voici confrontés à la lourde responsabilité du devenir de ce village. Nous allons devoir faire preuve de pragmatisme et de sens de l’équipe pour construire un avenir meilleur.

Gérer une équipe n’est pas chose facile, nous avons tous appris à nous connaître et nous engageons en cette soirée à donner le meilleur de nous-même pour contribuer à la réussite de tout projet.
Je félicite les deux adjoints de s’être proposés à aider le conseil dans son ensemble en matière de représentation.
Les circonstances électorales ayant été si particulières chacun a ressenti la pesanteur de ce scrutin interminable et nous allons devoir mettre les bouchées doubles pour rapidement nous investir dans nos tâches respectives.

Villemagne est un pays d’élection pour certains, le pays de nos ancêtres pour d’autres, mais c’est aussi un lieu de bonheur et un village atypique qui force au respect et à l’admiration.
Personnellement attaché à ce lieu d’origine de ma famille maternelle je voudrais en ce soir remercier tous les villemagnais qui m’ont marqué. La liste ne sera pas exhaustive mais j’ai en ce soir une pensée émue en pensant à Jean et Roselyne Crubézy, à Jeannette Roques, à Annette Marty, à Elisabeth Pons, à mes Cousins Belot, Allary, à Monique et Lucien Kaladjian, à Celestine Tournal, à mon arrière-grand Père Albert Tournal à son épouse décédée de la grippe espagnole, à son frère François Tournal mari de Celestine et à son beau-frère Némorin Lignon tous trois gravés dans la pierre du monument.

J’ai aussi à l’esprit toute ma famille, défunts ou présents, tous ceux qui de près ou de loin ont fait celui que je suis aujourd’hui, mes enseignants, ceux qui au hasard des chemins m’ont donné des leçons de vie dans ce combat que nous menons tous.
Villemagne c’était pour moi la fraicheur des vacances, et les amis de longue date que j’y retrouve. C’était la rivière, l’Afrique, Coubègne, le Pont du diable, l’eau dans les rue… tant d’images fixées dès l’enfance avec un regard qui a évolué au fil du temps mais qui reste empreint du même plaisir d’appartenir en quelque sorte à ce lieu d’Histoire.

 

Nous espérons le meilleur pour notre communauté villageoise et comptons sur tous les membres de cette dernière pour aller de l’avant en nous soutenant dans les projets à venir…des projets participatifs, des projets de développement durable dans lesquels chacun aura sa place.
Villemagne a tout pour se différencier des autres communes et a une très belle carte à jouer dans l’écrin de notre territoire comme cela a été toujours le cas dans l’Histoire.
Certes il y a une certaine fierté à nous trouver réunis en ce soir mais il y a surtout en nous une volonté de bien faire teintée d’une certaine angoisse de laquelle je le pense, nous aurons tôt fait de nous débarrasser.
J’ai pu exprimer mon ressenti mais les autres conseillers et adjoints sont je le pense dans le même cas que moi et savent tous à qui ils dédient cette soirée.
Bien des personnes du villages sont dans les hôpitaux comme Célia Molina qui lutte avec un grand courage face à la maladie, dans des maisons de santé comme Canaillou ou des maisons de retraite comme Lucienne notre doyenne de 106 ans, Titine, Jean Caumette et bien d’autres…Nous pensons aussi aux villemagnais déracinés ou expatriés …Nous tenons à les associer tous à cette soirée si particulière.
Une nouvelle page s’ouvre sur notre village…que nous sachions aller de l’avant en gardant un cap de cohérence en associant les populations à notre projet.

Nous vous remercions encore de votre présence et nous allons nous déplacer vers le monument aux mort pour déposer une composition en hommage à tous ces jeunes privés de vie au cours des guerres.

 

 C’est au nom de tout le conseil municipal que je me suis adressé à vous.

 

Vive Villemagne !